Le CJD – L’école des Dirigeants responsables & engagés

le cjd l'école des dirigeants
29/01/2020

« Mettre l’économie au service de l’Homme », tel est le credo du CJD.

Le CJD : un réseau dynamique, influent et engagé !

L’HISTOIRE DU CJD (CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS)

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal indépendant français

Le CJD compte chaque année davantage d’adhérents. En 2019, l’association compte 5 400 dirigeants.

Les membres du CJD sont des chefs d’entreprises et des cadres dirigeants. Ils portent les valeurs du mouvement dans 18 pays.

Il est un fait que pour le CJD, la performance économique seule n’a pas de sens. Pour cette raison l’économie doit être mise “au service de l’Homme” et non l’inverse.

Les valeurs du CJD

C’est le coeur de la vision du mouvement.

A cet égard, le CJD est un acteur engagé de la société, au niveau local comme au niveau national. Politique au sens noble du terme, le CJD est actif pour porter ses valeurs, sa vision et ses idées. Il est fondamentalement non partisan, indépendant et libre.

Autrement dit, le CJD n’est ni de droite, ni de gauche : il est devant ! De plus, il est force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises.

Depuis 81 ans, le CJD n’a cessé d’apporter des réponses de terrain aux enjeux sociétaux. Il est une source intarissable d’intelligence collective. Notamment en termes d’emploi où il diffuse auprès de ses membres dirigeants d’entreprise les outils pour :

  • Se former,
  • Echanger et
  • Expérimenter.

SON ORGANISATION

Notons que le CJD se compose de 17 régions. Ces dernières sont organisées en 120 associations locales (appelées sections).

A la tête de chaque association régionale et local, un président régional et local est élu, pour une période de deux ans non renouvelables

Le président national est élu par l’ensemble des membres des CJD. Lui aussi est élu pour une période de deux ans non renouvelables.

La présidence du CJD France

Le 13 décembre 2019, Emeric Oudin, a été élu président national pour 2020 à 2022. Le 1er Juillet prochain, il prendra ses fonctions officiellement pour un mandat de deux ans. Il dirigera le CJD France avec Julien Leclercq, son vice-président.

Le président est garant de l’éthique du mouvement et le représente à l’extérieur. Il est chef d’entreprise et comme chaque élu, exerce bénévolement son mandat de deux ans. Il est entouré d’un Comité exécutif, d’un Conseil d’administration et de Délégués nationaux. Une équipe de permanents est chargée de mettre en œuvre la stratégie du CJD.

Président du CJD France Emeric Oudin
A gauche, Emeric Oudin et à droite, Julien Leclerc

« Le monde change et il changera avec ou sans nous. Le CJD doit être un moteur de la transition sociétale. Les seules limites que nous atteignons sont celles que nous nous fixons.

Avant tout, le binôme souhaite particulièrement prolonger les réflexions du CJD sur les défis environnementaux à venir.

« Le défi qui nous attend n’a jamais été aussi grand. Ainsi, nous allons devoir allier le développement de nos entreprises et le respect de l’environnement »

La présidence du CJD Avignon

Audrey Nitard est l’actuelle Présidente du CJD Avignon.

Présidente du CJD Vaucluse

Tout d’abord, la section d’Avignon est née en 1950, suite à la rencontre entre Jules Leclerc, animateur national du mouvement des membres de la section de Saint Etienne et d’une dizaine de chefs d’entreprises vauclusiennes.

A ce jour, la section compte 37 membres à son actif. Ainsi, ses membres unis se réunissent autour d’événements comme des Commissions de travail, des plénières (conférences), des rencontres nationales et même internationales.

Entre autre, chaque mois les JD (Jeunes Dirigeants) travaillent sur des thématiques telles que :

  • Planète,
  • Intelligence Collective,
  • Objectifs plus,
  • Comment passer un cap dans son entreprise.

Il faut reconnaître que tout est prévu pour que les jeunes dirigeants vauclusiens puissent :

  • Réfléchir,
  • Expérimenter,
  • Se former,
  • S’engager et,
  • Se développer.

« Au quotidien, le CJD m’apporte les leviers pour pouvoir m’améliorer en tant que chef d’entreprise.

Rappelons que le métier de dirigeant demande de se former continuellement. Le CJD permet une remise en question perpétuelle ».

Audrey Nitard, Présidente du CJD Avignon

Le CJD international

En premier lieu, le CJD International représente les Jeunes Dirigeants du monde.

Ainsi, il a pour vocation de fédérer, coordonner et mettre en réseau les CJD présents dans le monde.

A ce jour, le CJD International regroupe les 17 CJD suivants :

  • La France (1938)
  • La Tunisie (1998)
  • Le Maroc (2001) 
  • Le Québec et la République Tchèque (2007)
  • Monaco, le Sénégal, la Belgique (2011)
  • La Côte d’Ivoire (2013)
  • La Chine, Madagascar (2014)
  • L’Ile Maurice, la Guinée (2015)
  • Mayotte (2017)
  • L’Algérie, l’Espagne (2018)
  • La Suisse (2019)
Le CJD - L'école des Dirigeants responsables & engagés

L’ambition des CJD est de porter la voix des dirigeants d’entreprises qui œuvrent au quotidien pour une économie plus humaine, plus responsable, pour l’émergence de comportements plus respectueux pour les générations futures.

ETRE JD, QU’EST-CE QUE C’EST ?

« Jeune »

Tout d’abord, il est possible d’adhérer à tout âge au CJD. En revanche, la limite d’âge est de 45 ans pour prendre des fonctions électives au sein du mouvement. Enfin, l’âge moyen est de 41 ans.

“Dirigeant”

Il faut dire qu’un JD est un chef d’entreprise ou un cadre dirigeant qui dispose d’une autonomie en matière de management et de gestion. Donc, il a une marge de manoeuvre suffisante pour pouvoir conduire le changement, innover et faire progresser son entreprise.

“En mouvement”

Il est un fait qu’un JD est actif dans le réseau pour une durée moyenne de 4 à 6 ans. Ainsi, cela correspond au parcours moyen d’un JD.

La durée de tout mandat électif est de deux ans non renouvelables. Cela permet d’avoir un rythme dynamique de décisions et d’actions. On compte aujourd’hui plus de 75 000 chefs d’entreprise en activité qui ont été membres du CJD.

Issues de son histoire, voici les quatre valeurs fondamentales du CJD :

  • La responsabilité,
  • La solidarité,
  • La loyauté,
  • Le respect de la dignité humaine.

Concrètement, chaque JD est tenu de :

  • Suivre le parcours au sein du mouvement,
  • Participer activement à une ou plusieurs commissions de travail en section,
  • S’engager à tous les échelons pour transformer l’entrepreneuriat et l’entreprise au service des valeurs du CJD,
  • S’acquitter d’une cotisation annuelle afin de bénéficier de l’ensemble des services du mouvement, au niveau local, régional et national,
  • Se former pour bénéficier de l’expertise de pédagogues sélectionnés par le CJD et ainsi grandir dans son rôle et sa posture de dirigeant,
  • Participer aux manifestations organisées par le CJD,
  • Mettre en œuvre dans son entreprise les réflexions du mouvement en osant expérimenter et confronter ses pratiques au regard de ses pairs,
  • Respecter les principes essentiels de transparence, de confidentialité et de bienveillance qui fondent la confiance mutuelle que s’accordent les membres du CJD,
  • S’interdire d’utiliser le réseau CJD à des fins commerciales ou financières.

LES 5 PILIERS DU CJD

#1 – Un lieu de réflexion

Réflechir pour anticiper au CJD

Il faut souligner que le CJD permet de prendre du recul, donc de l’avance !

En fait, réfléchir, c’est pouvoir anticiper. 

Il faut souligner qu’un dirigeant n’a pas toujours le recul nécessaire pour porter un regard prospectif et stratégique sur son activité et son entreprise. En effet, il est assailli par son quotidien qui l’empêche de prendre de la hauteur.

Pour cette raison, au CJD, chaque jeune dirigeant reçoit aide, conseils et accompagnement.  Il travaille dans une commission, lieu de débats et d’échanges de sa section.

Ainsi, le dirigeant discute autour d’un thème relatif à l’entreprise :

  • Du management au recrutement des compétences,
  • De l’organisation générale à la mise en place des stratégies opérationnelles les mieux adaptées
  • En passant par le financement, l’innovation, l’environnement et l’ensemble des défis à venir…

De plus, ce sont de brillants entrepreneurs, chercheurs, experts, économistes, sociologues, philosophes, scientifiques de renom international qui interviennent lors des pleinières. Si bien que ce sont plus de 300 intervenants de haut vol qui apportent chaque année leurs contributions expertes aux débats, lors des événements internationaux, nationaux, régionaux et locaux du CJD.

#2 – Se former pour progresser

Se former pour progresser au CJD

Et puis, diriger cela ne s’invente pas ! On l’aura compris, le CJD est l’école des entrepreneurs.

Il est indéniable qu’au CJD, personne ne tient pour acquis que le dirigeant est « naturellement » compétent. Dans les faits, diriger et entreprendre ne sont ni un art ni un don, mais un métier

On l’aura compris, l’entreprenariat est un métier exigeant et qui s’apprend !

Une école des dirigeants

Le CJD son école et ses formation

Tour d’abord, il faut dire que le CJD est une école pratique. Car diriger est bien plus complexe que seulement maîtriser la gestion ou la comptabilité… De plus, c’est une école participative. En effet, l’échange entre pairs est le meilleur moyen de se comprendre et d’apprendre.

Il est à noter qu’au CJD chaque membre bénéficie d’un cursus de formation doublement unique en France.

Unique par la variété des disciplines abordées : du business plan à l’analyse financière, en passant par le développement personnel ou la prise de parole en public. 

Unique aussi car il fait la part belle aux mises en situation réelle et à la collaboration entre les membres.

Le Parcours Copernic®

Copernic l'école du dirigeant

Notons que le CJD propose un parcours de professionnalisation au métier de Dirigeant-Entrepreneur. C’est le dispositif Copernic®, créé par et pour le CJD.

Lancé en 2007, il propose aux chefs d’entreprise, un cursus de formation unique en France de deux ans et demi à trois ans.

Notons que ce dispositif est proposé aux JD en plus des autres formations proposées tout au long de l’année.

Rappelez-vous, Copernic, c’est cet astronome qui, le premier, révéla au monde que la terre tournait autour du soleil et non le contraire !

Véritable parcours de formation du dirigeant, Copernic®, par son nom, traduit bien à lui seul l’ambition du CJD : enseigner au dirigeant la faculté de mobiliser ses savoirs et ceux de ses collaborateurs pour construire une entreprise pérenne.

2 à 3 années pour dessiner un projet d’entreprendre qui passe les frontières de l’entreprise, avancer pas à pas sur un chemin vertueux, penser, agir & grandir !

Parcours Copernic du CJD pour les dirigeants
Le dispositif Copernic® vu par les Coperniciens.

Les autres formations

Le formation du CJD pour les dirigeants
Des formations pertinentes et pédagogiques

Aussi, tout au long de l’année, le CJD propose également un catalogue de formations complet pour les chefs d’entreprise. Ce sont des formations pertinentes et pédagogiques lors de forums formation en région.

L’innovation est bien dans l’ADN du CJD.

Elle gouverne tout naturellement les programmes du CJD qui intègrent notamment des formations exclusives comme entres autres :

  • Comprendre et gérer les types de personnalités,
  • des techniques pour pratiquer le feedback sur son propre comportement,
  • Apprendre à mener efficacement un rendez-vous commercial,
  • Optimiser ses recrutements,
  • Développer sa capacité à prendre les bonnes décisions face aux pressions et aux risques,
  • Comprendre les enjeux pour la stratégie et la pérennité de l’entreprise, etc.

La boîte à outils du CJD

Depuis plus de 80 ans, le CJD élabore des outils et méthodes permettant à ses adhérents de progresser et de pérenniser leurs entreprises.

Aujourd’hui, le savoir doit être accessible au plus grand nombre à l’image des universités américaines qui mettent leurs cours en ligne

Ainsi, le CJD croit en cette économie du partage en mettant à la disposition de tous les acteurs du changement en entreprise les outils et méthodologies que le CJD a créés, développés, expérimentés et promus au fil des années.

C’est pour cette raison que le CJD partage ces savoir-faire avec tous ceux qui peuvent et veulent changer le monde, dans des valeurs communes. Entrepreneurs, professeurs, co-workers, créateurs d’entreprises, banquiers, tous ont le potentiel de faire bouger les choses.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la plateforme dédiée pour les découvrir et les commander : www.acteursduchangement.cjd.net

Formations au CJD
Les outils et méthodes du CJD

#3 – Expérimenter pour innover

Expérimenter pour innover au CJD

En réalité, le CJD est un laboratoire d’innovations économiques, sociales, sociétales et environnementales. Innover, c’est gagner.

Fort de cette conviction, le CJD ouvre de nouvelles voies. Il expérimente les plus récentes évolutions du monde de l’entreprise.

Puis, le CJD incite ses membres à initier de nouvelles pratiques dans leurs entreprises, comme par exemple :

  • La RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises),
  • Le développement durable,
  • La reconnaissance de la diversité dans l’entreprise,
  • L’agilité,
  • L’économie de la fonctionnalité,
  • Le bien-être des collaborateurs,
  • Les actions citoyennes,
  • L’intéressement en entreprise,
  • Le dialogue social,
  • L’instance unique de représentation du personnel,
  • L’entreprise citoyenne
Le CJD labo du patronat

A vrai dire, le CJD est un « labo » du patronat. C’est un agitateur et un empêcheur de tourner en rond !

Un laboratoire vivant où s’invente le futur. Dans ses commissions, certains des plus grands bouleversements qui ont agité le monde de l’entreprise ont été expérimentés avant l’heure : les groupements d’employeurs, l’instance unique de représentation du personnel, la formation en alternance, la commande publique responsable ou encore l’annualisation du temps de travail, etc.

Revenons sur le développement durable et la RSE. Ils constituent de formidables opportunités de développement. C’est le sens de la Performance Globale®, méthode simple et originale développée par le CJD. D’ailleurs, cette méthode accompagne le dirigeant dans la construction d’une stratégie durable et responsable pour son entreprise grâce à de nombreux outils.

Le CJD confronte toujours ses idées à la réalité des territoires, des institutions et des personnes. Les idées du CJD deviennent des propositions lorsqu’elles ont été testées et validées par leurs membres dans leurs entreprises. Dans tous les cas, le CJD lui-même expérimente en permanence de nouveaux fonctionnements pour conserver son dynamisme et sa capacité à anticiper.

En résumé, pour le CJD, innover, c’est gagner !

#4 – S’engager pour influencer

Engagement pour influencer au CJD

Nul doute qu’au niveau local comme national, c’est tous ensemble et tous les jours que le CJD s’engage pour transformer l’entreprenariat et l’entreprise.

Il ne faut pas oublier que l’engagement du CJD est quotidien.

En tout premier lieu, chaque membre s’engage au sein de son entreprise et de son territoire

Avec toujours un seul objectif en tête : mettre irrémédiablement l’économie au service de l’Homme.

Au plus haut niveau

Le CJD accueille le Premier Ministre Edouard Philippe

Par ailleurs, notons que le comité exécutif du CJD se fait entendre auprès des :

  • Cabinets ministériels avec des audiences régulières,
  • Parlementaires
  • Représentants des grandes institutions.
  • Acteurs influents du monde économique, social et politique.
CJD congrès Edouard Philippe
Le premier ministre, Edouard Philippe au 37ème congrès du CJD, en mai 2018

Certes, le CJD est un trublion. Nul doute qu’il sait être une force de proposition respectée et consultée au plus haut niveau de l’État.

Le CJD - L'école des Dirigeants responsables & engagés
Se questionner pour avancer

Force de propositions

Nés des travaux de ses commissions, auxquels tous les membres participent, de très nombreuses publications et rapports sont édités par le CJD sur :

  • L’emploi,
  • Le développement des PME,
  • La jeunesse,
  • La formation,
  • L’apprentissage, etc.

Responsable

Pionniers de la RSE, les membres du CJD prouvent chaque jour que l’énergie qu’il mettent à entreprendre est au service du bien commun. Au travers de ses actions concrètes, le CJD démontre que l’éthique, l’esprit de coopération et le sens des responsabilités guident aujourd’hui les pas de ses membres.

Par conséquent, au CJD, on peut faire bouger les lignes !

#5 – Se développer pour pérenniser

Développer pour pérenniser au CJD

Aujourd’hui comme hier, le CJD aide à activer les leviers du développement de l’entreprise.

Notons qu’en 2038, le CJD aura 100 ans. Au fond, le secret de sa longévité, c’est sa capacité à se réinventer en permanence. Toujours à l’affût de nouvelles idées, le CJD conçoit des outils du développement, de la croissance et de la pérennité. En somme, il apporte à l’entrepreneur la force d’un collectif

Les membres du CJD forment réellement une communauté d’entraide. Ainsi, ils profitent du regard des autres dirigeants du réseau. De plus, ils s’appuient sur leurs questionnements et leurs conseils pour faire progresser concrètement leur entreprise dans tous les domaines.

Le CJD - L'école des Dirigeants responsables & engagés

Le CJD a développé des outils pour réussir à saisir les opportunités de croissance, construire des stratégies d’alliance et financer son développement. Rappelons que la Performance Globale® est un formidable tremplin pour l’entreprise. Sa méthodologie aide le dirigeant à établir un véritable diagnostic pour mieux piloter son entreprise.

Il est indéniable que le CJD offre un dispositif unique dans le monde entrepreneurial.

Pour prendre un autre exemple, tout membre peut demander la constitution d’un groupe spécifique temporaire. Cela lui permettra de l’aider à réfléchir à une problématique stratégique pour son entreprise, grâce à une méthodologie éprouvée.

Finalement, avec le CDJ, on active les leviers de développement de son entreprise !

Hervé Millet et le CJD

Le CJD, un accélérateur de croissance

CJD accélérateur de croissance

Hervé Millet est entré au CJD en Septembre 2017. Ces deux années et quelques lui ont permis de réellement gagner plusieurs années en tant qu’entrepreneur !

Rappelons qu’il a lancé Waya Tech à 45 ans et qu’il n’avait jamais été entrepreneur auparavant. Indéniablement, c’est pour lui un lieu de travail qui lui a permis de :

  • Sortir de sa solitude de dirigeant,
  • Se remettre en question perpétuellement,
  • Réfléchir à son entreprise pour penser à sa place dans le monde de demain.

Il faut ajouter que le CJD lui a aussi permis de prendre plus facilement :

  • Les bonnes décisions,
  • D’éviter certains écueils,
  • De faire les bons choix,
  • D’aller plus vite et plus loin.

A propos de Waya Tech

Notons qu’Hervé Millet a créé Waya Tech en 2016. Ensuite, il a embauché son premier salarié, en 2018. Aujourd’hui, la Waya team est composé de 9 collaborateurs. Autant dire que la croissance de son entreprise a été rapide !

Hervé Millet, Président CJD Vaucluse

“Je suis très heureux d’avoir créé Waya Tech et de m’être lancé dans cette grande aventure. A vrai dire, c’est une liberté extrême de créer sa propre entreprise. En somme, il n’y a rien de plus beau qu’entreprendre car entreprendre sa vie, c’est magique.

Je suis extrêmement fier de ma Waya Team avec qui je co-construis cette grande aventure qu’est Waya Tech ! Tous mes collaborateurs sont investis, engagés, passionnés. Par dessus tout, nous partageons ensemble les mêmes valeurs : la confiance, la satisfaction client et l’esprit d’équipe.

Au fond, manager, c’est inspirer, transmettre de l’énergie et révéler les talents !

Hervé Millet, Gérant & fondateur

Chef d’entreprise, un métier qui s’apprend

Comme nous l’avons vu, le métier de chef d’entreprise n’est pas inné. Effectivement, en tant que chef d’entreprise, il nécessaire de se remettre en question perpétuellement afin d’aller de l’avant.

“S’il y a bien une chose que j’ai apprise dans mon métier de chef d’entreprise, c’est que la vérité d’aujourd’hui n’est peut être pas celle de demain.

L’incertitude fait parti de mon métier : entreprendre, c’est aller sur les terres de l’incertain, faute desquelles la société n’aurait nul besoin d’entrepreneurs.
Grâce au CJD, j’ai osé, j’ai appris, j’ai accepté cette incertitude et j’ai partagé.

Apprendre a pour finalité l’action. C’est cet apprentissage au CJD qui m’a permis de continuer à agir, de dégager des marges de manœuvre, d’ouvrir des possibles, de garder une longueur d’avance dans un monde qui se complexifie, où tout est de plus en volatile, incertain, changeant et ambigu. 

Se reposer sur ses acquis devient pour tout entrepreneur une attitude dangereuse. Selon moi, il est donc vital que la dynamique de l’apprentissage soit maintenue continuellement ou réactivée très régulièrement. Par conséquent, tout entrepreneur devrait venir voir ce qui se passe du côté du CJD !

C’est un lieu assez rare où l’on peut apprendre, collectivement et en pratique. Pour conclure, je connais nul autre mouvement où cela est possible.”

Hervé Millet, Gérant & fondateur

Hervé Millet, futur Président de la section Vaucluse

cjd-vaucluse

Début Janvier 2020, les membres du CJD Vaucluse ont nommé son dauphin. Il succèdera à Audrey Nitard.

Hervé Millet sera donc le futur Président du CJD Vaucluse pour 2020-2021 et prendra ses fonction en Septembre prochain.

“Je suis extrêmement heureux et fier d’avoir été coopté par ma section pour occuper le poste de Président. C’est un grand honneur pour moi. Je veux inscrire durablement l’esprit du CJD auprès des dirigeants d’entreprise ».

Hervé Millet, Gérant & fondateur

To be continued…







Maïté Millet

mmillet

Poster un commentaire

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Télétravail

Le télétravail

D’après l’article L. 1222-9 du Code du travail, le télétravail est défini comme « toute forme d’organisation du travail dans laquelle […]

Lire la suite

le bien-être au travail : une priorité pour votre ESN avignonnaise

Le bien-être au travail : une préoccupation majeure pour les entreprises

Le travail : du simple gagne-pain à l’épanouissement personnel Longtemps, le travail a été assimilé à la souffrance : dans notre culture […]

Lire la suite

Regards Croisés

Regards croisés : rapprochons les entreprises des universités !

Jeudi dernier, le 17 octobre 2019, Hervé Millet s’est rendu à l’université d’Avignon pour l’événement Regards Croisés qu’il organisait. De […]

Lire la suite

Eco-conception de services numériques

Éco-conception de services numériques / Green IT

Le numérique, sans pratique éco-responsable, peut être extrêmement consommateur d’énergie et avoir un impact environnemental négatif. Or, pour les entreprises, […]

Lire la suite