Usages et technologies évoluent ensemble dans les objets connectés

Aujourd’hui, l’innovation numérique prend, de plus en plus souvent, la forme d’objets connectés à des applications.

« Connecter l’inconnectable n’est plus un problème : tout objet, public ou industriel, peut être aujourd’hui connecté et répondre ainsi à l’évolution des business models induits par la transformation numérique. » (Cigref, Objets connectés, 2016)

Ce sont les développements applicatifs qui concentrent la « matière grise » de l’innovation. Ils doivent permettre d’effectuer toutes les missions confiées aux objets ainsi connectés : recueillir, transmettre, traiter et analyser les données émises.

Capteurs et chaîne de valeur

L’Internet des Objets, c’est avant tout une histoire de capteurs.

Ils sont à la source de la chaîne de valeur. Ils se doivent donc d’être d’autant plus fiables qu’ils sont destinés à un usage professionnel. D’eux dépendent les données émises, qui seront ensuite analysées et valorisées. La précision des données captées doit suffire à la construction des services qui vont utiliser ces données.

On l’aura compris, le choix des capteurs doit être rigoureux : les matériaux font la différence de qualité entre les connecteurs (or, platine, nickel…), mais aussi la résistance électrique, le voltage, la résistance aux variations de températures, l’étendu des signaux captés…

La consommation énergétique entre également en ligne de compte ! Le fonctionnement et l’autonomie du couple capteur / objet connecté dépend d’elle, mais aussi le confort utilisateur (ne pas contraindre à changer des piles trop fréquemment) et in fine l’impact environnemental de l’objet.

Un enjeu fort pour Waya Tech

Waya Tech dédie à son équipe un espace atelier, spécialement consacré à la recherche et au prototypage 3D.

Chacun peut y tester son idée, y développer concrètement des prototypes. Certains seront bientôt dévoilés !

La recherche en cours effectuée avec son partenaire, Kizeo, inaugure un nouvel axe de développements personnalisés, au service des entreprises. Celles-ci peuvent améliorer leurs process, leur sécurité de production ou créer de nouveaux services pour leurs clients, grâce à des objets connectés à des capteurs spécifiquement paramétrés.

Les tendances

capteur electronique

Mieux gérer, mieux contrôler, améliorer la sécurité : les applications professionnelles des objets connectés sont multiples. Voici une sélection des grands types qui peuvent être utiles… et donner des idées.

Waya Tech est là pour étudier et concrétiser les demandes de ses clients !

Les capteurs de température.
Particulièrement adaptés à l’usage industriel  (ils supportent entre -55 et +150°C), leurs données sont utilisables dans de nombreux domaines : agro-alimentaire (espaces confinés types silos à grains, chambres frigorifiques), variables de tous types de moteurs, suivi médical, environnement, énergie, BTP (environnement des bâtiments…).

Les accéléromètres (parfois combinés à des gyroscopes).
Ils mesurent vitesse et position, vibrations, frictions, ondes de surface, chocs, etc. Ils peuvent fournir des données sur mesure : en force g, selon un ou plusieurs axes, différences d’alignement, selon la présence ou non d’électronique embarquée.

Les capteurs de pression.
Ils mesurent tous types de pression : atmosphérique, acoustique, absolue, différentielle, relative, totale, statique, dynamique ou hydrostatique.

Ils sont particulièrement utiles dans les secteurs de l’énergie (fuites de gaz, d’eau ou de liquide) ou du médical (équipements d’anesthésie ou machines respiratoires, par exemple).

Les capteurs inductifs : ils peuvent détecter des métaux présents dans des produits alimentaires.

Les capteurs infrarouge : ils repèrent la présence de personnes.

Les capteurs d’humidité : ils sont utiles dans de nombreux cas : agriculture, agro-alimentaire, météorologie ou milieu industriel.

Les atouts de l’Internet des objets : aides au pilotage stratégique, prévention, maintenance

Avec des algorithmes adaptés, les objets connectés sont très efficaces au service de l’ensemble des entreprises :

  • ils offrent la possibilité d’obtenir des relevés là où il n’y avait jusqu’alors aucun moyen d’obtenir des informations fiables,
  • ils améliorent l’efficacité et la précision des relevés existants,
  • ils permettent de mettre en place une maintenance prédictive, précieuse pour limiter les interruptions d’activité (pour les ascenseurs par exemple, mais aussi dans des smartphones, des montres ou des balises GPS). Les secteurs du transport et de la supply chain sont particulièrement concernés.

Autant d’aides au pilotage que les entreprises peuvent désormais s’approprier.

Grâce à la mise en place d’un atelier dédié, spécialement équipé pour réaliser des prototypes (capteurs électroniques, circuits imprimés, imprimante 3D, etc.), Waya Tech investit ainsi pour favoriser la créativité de son équipe et répondre au mieux aux nouveaux besoins de ses clients.